Fait vivre votre communication

Webmaster à temps partagé - 01 - 71 - 69 - 39
10 impasse des Acacias
Berzé-la-Ville
Bourgogne
71960
France

10 méthodes (discutables) pour améliorer votre SEO (5/10)

Développer une stratégie d’Authorship sur Google+

Qu’est-ce que Google+ ?

C’est le réseau social de Google.

Qu’est-ce que l’Authorship ?

L’Authorship définit la compétence, l'”autorité” d’un individu, sur une ou plusieurs thématiques, aux yeux des moteurs de recherche. Plus vous avez d’autorité sur une thématique donnée (par ex : le référencement naturel), plus vos publications ont de la chance d’être bien positionnées dans les résultats de Google.

A quoi sert l’Authorship ?

A développer votre visibilité dans les résultats des moteurs de recherche.

Comment s’y prend-on ?

  1. il faut s’inscrire (en tant qu’individu) sur Google+
  2. il faut lier vos publications sur le web, à votre profil Google+ (via un balisage html spécifique)

[edit 25.06.2014] : Jusqu’à aujourd’hui, le SERP contenant des publications Google+, affichaient la photo de l’auteur. Google annonce la suppression de cette photo.

C’est tout ?

Non. Il faut aussi :

  1. publier très régulièrement sur Google+, en démontrant (encore et toujours) votre expertise
  2. vous faire plein de copains (ouaiiiiiis !) en adhérant à des ‘cercles’ (en en espérant une adhésion retour)

Il faut s’y prendre tôt et s’investir beaucoup, si vous souhaitez ‘ressortir’.

Mais c’est très aléatoire comme résultats, non ?

Une fois de plus, ça dépend. Prenons 3 exemples :

Vous êtes un expert en référencement, nationalement (voire internationalement) connu

Déjà, vous n’avez pas attendu cet article pour être sur Google+ ! Vous êtes un inscrit de la première heure.
Ensuite, votre modèle économique, c’est d’être vu et d’être considéré comme ‘au top’ du référencement : donc vous publiez comme un malade, à raison de plusieurs articles par semaine (voire par jour).
Vous êtes dans plusieurs milliers (voire centaines de milliers) de cercles et chacune de vos publications recueillent plusieurs dizaines de commentaires. Ca pousse encore plus votre réputation aux yeux de Google. C’est un cercle vertueux.

Et surtout, sur certains mots-clés, le moteur de recherche affiche vos publications avec votre photo, ce qui peut favoriser le clic (en effet, une photo renforce l’idée que c’est un individu qui vous parle, et pas une institution).

Vous êtes une PME de l’industrie ou des services

Vous intégrez Google+ en misant sur le long terme. Ce faisant, vous allez progressivement et à votre rythme :

  1. développer votre relationnel
  2. développer votre authoring

En résumé, ça vous coûte pas grand’chose et ça vous rapportera dans longtemps. Un peu comme votre livret A. Euh… un peu mieux, vu l’évolution des taux !
Vous en tirerez un bénéfice, un jour. Plus la concurrence est faible sur votre thématique, plus vous apparaîtrez rapidement.
Idéalement, il faudra installer l’appli Google+ sur votre smartphone et surfer un peu dessus, à vos heures perdues. Rien d’insurmontable, donc. Et vous verrez que c’est plus intéressant (voire plus amusant) qu’on ne le croit de prime abord.

Vous avez d’autres priorités que les réseaux sociaux pour votre entreprise

Les réseaux sociaux sont un “plus” qui ne remplaceront jamais la valeur ajoutée d’une entreprise. Maintenant, si vous avez quelques moyens et le souci de votre visibilité sur le web, et de la modernité de votre image, payez-vous les services d’un Community Manager pour définir et appliquer une statégie de communication personnalisée.

Article écrit par Jean Sam Denis

jean-sam

Bonjour, je suis Jean-Sam, webmaster / community manager à temps partagé, auprès de PME installées en Bourgogne, en Franche-Comté et Rhône-Alpes. J'essaie d'apporter de la cohérence et de l'ambition aux projets internet, afin qu'ils soient durables et profitables.
Ma particularité est de rester à proximité du client durant toute la durée de notre collaboration, en assurant la maintenance complète ou partielle du site (rédactionnel, photo, vidéo, newsletter, réseaux sociaux, référencement...).

Me joindre par mail ou me joindre par téléphone

De 2007 à 2017