Fait vivre votre communication

Webmaster à temps partagé - 01 - 71 - 69 - 39
10 impasse des Acacias
Berzé-la-Ville
Bourgogne
71960
France

Il faut se confronter à d’autres approches du référencement

Un bon expert en référencement doit être ouvert sur l’extérieur

Récemment, j’assistais à une intervention réalisée par un confrère, sur l’e-commerce. Je dois tout d’abord saluer la qualité de cette prestation, et préciser qu’elle fera l’objet d’un article prochainement.

Qui dit e-commerce dit référencement. Mon confrère aborde la question en plaçant Google Adwords (le référencement payant) en priorité numéro 1… alors que le référencement naturel n’obtient que la cinquième place ! Un peu comme les Oscars : votre film préféré est nominé 10 fois (mon coup de coeur 2014 ? “American Bluff”) et il repart péniblement avec 1 oscar voire rien du tout. Vous ne voyez pas le lien ? C’est vrai, c’est discutable. J’ai eu un coup de coeur pour “American Bluff”, je voulais le placer. Passons.

Cette hiérarchisation m’embête : reléguer le référencement naturel, qui est fondamentalement constitué par la qualité intrinsèque du site et – notamment – sa capacité à s’afficher sur tous les terminaux, me rend dubitatif… surtout quand on place le référencement payant en première position : solution de facilité pour l’intégrateur (“Vous voulez être bien référencé ? Suffit de payer.”) mais aussi risque de voir un client débourser mensuellement des sommes conséquentes, sans véritablement savoir si cela bénéficie ou non au business. En un mot : risque d’opacité et de non-maîtrise financière du projet.

C’est à ce moment-là qu’il convient de prendre du recul

Ce prestataire est-il un crétin ou un escroc ?

Non, de toute évidence.

Est-il en train de partager avec nous une expérience vécue et d’en tirer des conclusions honnêtes et pragmatiques ?

Oui, très vraisemblablement.

Et donc, qui semble avoir tort et qui semble avoir raison ?

Oui, bon, ça va ! Je me suis un peu emballé, c’est tout.

Les questions qui je me suis posées ensuite :

Le référencement doit d’abord être considéré comme un investissement. Qui dit investissement dit recettes. Si les recettes générées directement ou directement grâce à Google Adwords dépassent largement les dépenses, peut-on dire qu’avoir recours au référencement payant était une bonne idée ?

Réponse: oui.

Qui dit SEO naturel dit rédactionnel et déploiement d’une stratégie de netlinking: le client est-il disposé à créer du contenu éditorial de forte qualité et à trouver des sites partenaires avec lesquels échanger des liens ? Est-ce même possible dans la mesure où son activité est commerciale, alors que les sites partenaires potentiels sont soit des concurrents, soit des amateurs qui ne voudront pas nécessairement échanger des liens avec une entreprise ? A supposer que cela soit possible, le client dispose-t-il du temps, de la compétence et de la volonté ?

Réponse: non.

Le client ne veut pas ou ne peut pas, très bien. Et le prestataire ? Son modèle économique est-il vraiment orienté en ce sens ?

Faire du webmastering constitue, à mon sens, un vrai choix stratégique pour une agence. Ceci étant, il n’est pas impossible que ce confère ait fait ce choix.

Conclusion

Chaque cas client est différent. Chaque prestataire est différent, en terme de compétences d’abord, en terme de modèle économique ensuite. Un expert en référencement doit absolument prendre le temps de l’écoute et de la réflexion, avant de se prononcer sur telle ou telle stratégie. Plusieurs scénarii doivent être proposés et enrichis au fur et à mesure que le référenceur et son client se découvrent mutuellement. Recourir à du référencement payant peut avoir du sens et il convient de ne pas écarter cette pratique a priori.

Article écrit par Jean Sam Denis

jean-sam

Bonjour, je suis Jean-Sam, webmaster / community manager à temps partagé, auprès de PME installées en Bourgogne, en Franche-Comté et Rhône-Alpes. J'essaie d'apporter de la cohérence et de l'ambition aux projets internet, afin qu'ils soient durables et profitables.
Ma particularité est de rester à proximité du client durant toute la durée de notre collaboration, en assurant la maintenance complète ou partielle du site (rédactionnel, photo, vidéo, newsletter, réseaux sociaux, référencement...).

Me joindre par mail ou me joindre par téléphone

De 2007 à 2017