Fait vivre votre communication

Webmaster à temps partagé - 01 - 71 - 69 - 39
10 impasse des Acacias
Berzé-la-Ville
Bourgogne
71960
France

Le Journal de Saône-et-Loire consulte ses lecteurs

Possibilité leur est donnée de répondre à un questionnaire pour améliorer le JSL

le-journal-de-saone-et-loire

Saluons l’initiative du Journal de Saône-et-Loire, qui consulte ses lecteurs en vue de s’améliorer, apparemment.

J’aime l’idée d’une presse quotidienne régionale, car elle relate l’actualité de nos territoires, et elle constitue (ou est censée constituer) un media d’expression indépendant. Le JSL remplit-il ce rôle ? Voici une liste de “récriminations personnelles” et de suggestions amicales pour que le Journal de Saône-et-Loire conserve mon auguste lectorat.

Creuser les sujets et cesser les articles de complaisance

Le JSL est souvent dithyrambique sur certaines entreprises ou certains groupements de chefs d’entreprise. Clairement, c’est manquer d’objectivité. Un journaliste économique se doit de creuser son sujet, d’évoquer des chiffres, et ne doit pas publier pour flatter l’ego des copains, fussent-ils des amis de 20 ans. Un journaliste est critique, il doit poser les questions qui dérangent. Et relater la gêne de son interlocuteur. Le JSL doit être un moteur de progrès, et il n’y pas de progrès sans remise en question. Ou alors le JSL se lit seulement au coin du poêle, avec les chaussons ?

Une autre pratique qui me choque, c’est quand le JSL nous demande d’envoyer la photo (et bien souvent l’article) qui relate la manifestation. Oh les gars, vous êtes en rade de journalistes ? Je croyais que le concept de la Presse, c’était de mettre un Journaliste entre l’Evénement et le Lecteur, afin qu’un exercice critique puisse avoir lieu ? A minima, ayez la courtoisie de publier les clichés fournis en précisant le nom de l’auteur. Actuellement, vous mettez “DR” (droits réservés), ou bien carrément le journaliste s’attribue la paternité des clichés ! Pourquoi se faire chier, en effet ? Déontologiquement et légalement, vous êtes complètement à côté de la plaque.

Thématiser vos éditions

Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’économie. J’appelle donc le JSL pour m’abonner à l’édition économique (le jeudi peut-être ?). On me répond que cela n’existe pas. Je manque tomber de ma chaise.

Sans doute parce que le choix du JSL est de relater l’actu un peu comme elle vient ? Moi, les banquets des chasseurs et les lotos des vieux, je m’en cogne. Vous arrivez bien à sortir une édition sur les loisirs et les sorties le samedi (pour la famille), vous devriez sortir une édition dédiée à l’économie (pour les chefs d’entreprises, les artisans, les commerçants, et Dieu sait s’il y en a !). Et par pitié, ne commencez pas par y faire l’apologie du Medef ou de la CGPME. Allez plutôt demander aux patrons ce qu’ils pensent de leurs représentants et élus.

Améliorer l’édition numérique

Avoir une édition numérique, c’est bien. C’est juste symptomatique de voir avec quelles difficultés la presse quotidienne régionale (incluant le JSL) a peiné à trouver un modèle économique avec le web. Il n’y a encore pas si longtemps, je consultais peinard la quasi-totalité du JSL en ligne, plusieurs heures avant que les articles papier ne paraissent. Gratuitement. Mort de rire !

Voici ce qui me choque un peu concernant l’édition numérique :

Conclusion

On consomme un produit, au regard de l’image que ce produit revêt à nos yeux, et de l’utilité qu’il nous apporte.

A ce jour, le JSL est pour un moi un produit qui n’est pas assez exigeant sur le plan éditorial, qui est trop complaisant ou trop superficiel, et qui n’a pas réussi la transition numérique.

Par chance, il est seul sur son créneau (bien que des “confrères numériques” soient sortis) et il bénéficie encore d’un capital de sympathie. Il va falloir quand même s’interroger sur certaines valeurs, sur la stratégie et sur le modèle économique, parce que là, on vous voit surnager, mais pas naviguer.

Article écrit par Jean Sam Denis

jean-sam

Bonjour, je suis Jean-Sam, webmaster / community manager à temps partagé, auprès de PME installées en Bourgogne, en Franche-Comté et Rhône-Alpes. J'essaie d'apporter de la cohérence et de l'ambition aux projets internet, afin qu'ils soient durables et profitables.
Ma particularité est de rester à proximité du client durant toute la durée de notre collaboration, en assurant la maintenance complète ou partielle du site (rédactionnel, photo, vidéo, newsletter, réseaux sociaux, référencement...).

Me joindre par mail ou me joindre par téléphone

De 2007 à 2017