Fait vivre votre communication

Webmaster à temps partagé - 01 - 71 - 69 - 39
10 impasse des Acacias
Berzé-la-Ville
Bourgogne
71960
France

A tous mes clients, actuels et futurs – Communiqué du 10 Juin 2014

Thématique abordée : le référencement naturel sur des requêtes concurrentielles

Chers Clients…

J’ai récemment été confronté à une difficulté, en matière de référencement naturel.
J’ai souhaité vous faire part de ce petit épisode de ma vie de référenceur.

Sans cela, comment pourrais-je mériter votre confiance ?

Le contexte

Plusieurs sites ont été lancés par mes soins depuis les 12 derniers mois, et pour la plupart d’entre eux, je dois – contractuellement – contribuer à l’amélioration du référencement naturel (1).

Il existe 3 leviers pour améliorer le référencement d’un site :

  1. le code source, qui doit être bien structuré et “riche” sémantiquement parlant, pour que moteur de recherche comprenne parfaitement la thématique principale du site, et les pages qui le composent
  2. le contenu, qui doit être à forte valeur ajoutée : vous devez démontrer votre expertise, avec du texte en suffisance et des photos, voire des vidéos, en suivant une ligne éditoriale “resserrée” autour de thématiques précises
  3. les liens entrants ou “backlincks“, en provenance d’autres sites, qui pointent vers votre site ; autant que possible, ces sites distants doivent traiter d’une thématique voisine ou identique à votre site

Pour tous vos sites, je suis scrupuleusement le point 1. Des petites améliorations ci et là sont toujours possibles, mais soyez assurés que le code source satisfait toujours aux bonnes pratiques et mêmes à certaines exigences les plus récentes (schema.org par exemple).
Le point 2. est un travail d’équipe, qui se fait parfois très régulièrement, parfois moins, selon la stratégie du client et la vitalité de son actualité. Ceci étant, je finis toujours par lancer des sites doté d’un contenu original et bien optimisé, et à publier des infos assez régulièrement, le tout grâce à votre collaboration.
Le point 3. est beaucoup plus ardu. Il est en effet plus facile, pour un blog de cuisine ou de voyages, de créer une communauté autour de lui et d’obtenir naturellement des liens entrants, que pour un site d’entreprise… ne serait-ce que parce que lesdits sites sont tenus par vos concurrents ou vos revendeurs !

Quelle a été mon erreur ?

Mon “erreur” a été de penser que satisfaire aux points 1. et 2., c’est à dire un code source “aux petits oignons” et une publication régulière d’actualités, suffirait pour faire remonter vos sites sur toutes les requêtes. Il se trouve que ça n’est pas le cas.

Sur des requêtes concurrentielles(2), c’est souvent le site qui comporte le plus de backlinks qui arrive en tête, dans les résultats de recherche. De plus, si votre site comporte un nombre négligeable de backlinks, il peut être relégué durablement dans les pages 2, 3, 4 des moteurs. C’est à dire que sa visibilité sera voisine de zéro.

Ce point ne s’applique pas aux requêtes peu concurrentielles(2), sur lesquelles je suis toujours parvenu à vous donner de la visibilité, extrêmement rapidement.

Il ne s’agit pas d’une erreur au sens technique, car satisfaire aux points 1. et 2. reste tout à fait fondamental. Par ailleurs, plus l’algorithme des moteurs évolue, plus le code et le contenu sont pris en considération, au détriment des liens. En effet, une proportion encore importante d’agences SEO spécialisées en référencement, font des liens à tire-larigot, parfois même en s’appuyant sur les sites de leurs clients. Officiellement, Google considère cela comme du SPAM et le sanctionne durement. Dans la pratique, je pense que ces agences SEO ont encore de beaux jours devant elles car Google punit les sites les plus gros qui trichent ouvertement, et les sites des PME semblent épargnés.

Il s’agit donc plus d’une erreur d’appréciation du poids d’un facteur, versus deux autres facteurs.

Que penser de tout cela ?

Ré-examinez vos attentes en matière de référencement. Certains d’entre vous ne cherchent pas à être particulièrement bien référencés, car une trop grande visibilité viendrait perturber des processus commerciaux mis en place (d’autres raisons peuvent être évoquées). Par ailleurs, gardez présent à l’esprit que le référencement n’est qu’une composante de votre image sur internet. L’expérience utilisateur reste un élément primordial, raison pour laquelle j’attache beaucoup d’importance au design, à l’ergonomie et à la fraîcheur des actualités.

Pour ceux qui cherchent une visibilité accrue sur internet, la seconde étape consiste à vous interroger sur votre performance actuelle et sur son évolution. Je vous fournis des tableaux mensuels de suivi, je vous invite à vous y reporter. Sur certaines requêtes, vous constaterez que le positionnement de votre site a connu une évolution particulièrement satisfaisante. En témoigne l’accroissement du nombre de devis, pour tous vos sites. Il n’est pas possible de progresser partout, et certainement pas de manière uniforme, car la concurrence varie en fonction des expressions-clés. Le référencement peut être comparé à un marathon : il faut respecter ses adversaires (à plus forte raison quand leurs budgets référencement dépassent largement les nôtres !) et courir en petites foulées, en regardant l’horizon.

Pour ceux qui nécessitent une visibilité en première page sur toutes leurs requêtes, sur le très court terme, il va falloir obtenir des backlinks de manière plus ou moins artificielle. Ces techniques comportent une part de risque et nécessitent des pratiques incompatibles avec les capacités et la déontologie de Jean Sam Communication.

En guise de conclusion

J’ai souhaité vous préciser à nouveau que je suis un référenceur “white hat”, c’est à dire que je suis scrupuleusement(4) les règles édictées par Google.
Vous l’avez compris, cette approche peut comporter des limites, non pas parce qu’elle est mauvaise, mais parce que le positionnement de vos sites n’est ni artificiel ni truqué par mes soins.

Dans l’arène du référencement, vos sites se battent “loyalement” contre les autres (qui, eux, se battent loyalement… ou pas).

En tant que chef d’entreprise, le choix de votre politique en matière de SEO (3) vous revient. Rien ne vous empêche de faire appel à des sociétés tiers, de type “grey hat” ou “black hat”, pour lesquelles j’ai par ailleurs un certain respect compte tenu de leur très haut degré de technicité. Si tel était le cas, mettez-moi quand même dans la boucle afin que le travail puisse s’effectuer en bonne intelligence ! Tous ne sont pas des tordus foutraques, loin de là.

Vous comprendrez cependant que si votre choix se porte sur ces sociétés, je serai automatiquement déchargé de toute responsabilité concernant votre référencement. Logique, je passe de la cabine de pilotage à la soute, je ne vois pas où va l’avion ni à quelles altitudes sont les montagnes :)

J’espère que cet article vous permettra de mieux comprendre le petit monde du référencement, mon approche, ce que je suis en mesure de fournir, et mes limites.

Je demeure, comme à l’accoutumée, à votre entière disposition.

Bien à vous,

Jean-Sam

Lexique

(1) référencement naturel : ensemble des actions visant à faire “remonter” un site dans les résultats non sponsorisés des moteurs de recherche, et à l’y maintenir. S’oppose au référencement payant de type ‘Adwords’, où vous payez pour apparaître dans les résultats sponsorisés (tout en haut et sur les côtés).

(2) requête concurrentielle : une requête est une série de mots que l’on tape dans la fenêtre de saisie du moteur de recherche; par exemple, quand vous tapez “achat quad 71″ dans Google, la requête est constituée par “achat quad 71″; une requête concurrentielle demande au moteur de recherche de faire un tri dans un très nombre de résultats qu’il comporte en mémoire; il est donc difficile d’être bien positionné car la concurrence est rude; en revanche, une requête peu concurrentielle demande au moteur de faire le tri dans peu de résultats, souvent mal optimisés : il es donc beaucoup plus facile de faire remonter votre résultat, en première, seconde ou troisième position.

(3) SEO : Search Engine Optimization : le référencement et son amélioration

(4) Je n’ai ni le temps, ni le désir de dévier des règles.

Article écrit par Jean Sam Denis

jean-sam

Bonjour, je suis Jean-Sam, webmaster / community manager à temps partagé, auprès de PME installées en Bourgogne, en Franche-Comté et Rhône-Alpes. J'essaie d'apporter de la cohérence et de l'ambition aux projets internet, afin qu'ils soient durables et profitables.
Ma particularité est de rester à proximité du client durant toute la durée de notre collaboration, en assurant la maintenance complète ou partielle du site (rédactionnel, photo, vidéo, newsletter, réseaux sociaux, référencement...).

Me joindre par mail ou me joindre par téléphone

De 2007 à 2017